Introduction : tourisme à Valencia

Mélangez une bonne dose de l’intarissable énergie madrilène, l’atmosphère cosmopolite de Barcelone, la nature avenante de Séville, le confort des villes balnéaires, un soupçon de désinvolture et vous obtiendrez VALENCIA. Ville ensoleillée de la paella, du Saint Graal et du légendaire Cid, la renaissance culturelle qu’a connue la ville ces dernières années lui a façonné un tout nouveau visage.

En partant du Nord de l’Espagne, située à mi-chemin sur le littoral méditerranéen et au cœur de La Huerta, région la plus fertile d’Europe, Valencia était destinée à devenir une des villes phares d'Espagne. Un destin qui s’explique, non seulement par les civilisations qui ont marqué son histoire, mais aussi par son commerce maritime et sa richesse agricole. Avec une population avoisinant aujourd'hui les 800000 habitants, Valencia est la troisièmement plus grande ville d’Espagne et certainement, en tant que capitale de la Comunidad Valenciana (Communauté de Valencia), une des plus importantes.

Aujourd'hui, de par sa culture, son dynamisme, sa modernité, ses commerces et sa vie nocturne - en particulier à El Carmen, autour de son université et le long de ses plages – Valencia dispose de tous les attributs que l’on attend d’une grande métropole. Toutefois, malgré le fort développement du tourisme et des intérêts qu’elle suscite, Valencia est l'une des villes méditerranéennes qui revendiquent fièrement ses particularités régionales. Avec un retour à la langue valencienne, après la mort en 1975 du dictateur ultranationaliste Espagnol Francisco Franco, les Valenciens sont fiers d’être Valenciens et l’expriment en promouvant leurs traditions, musique, danses, gastronomie, artisanat et festivals.

Pour ce qui est des festivals, Valencia est le berceau de fêtes parmi les plus extravagantes, fantaisistes et survoltées d'Espagne, telles que la fête de La Tomatina (bataille de tomates dans toute la ville), celle de la Bataille de pétales de Fleurs ou encore son festival consacré uniquement aux feux d'artifices. La plus incroyable de toute reste toutefois l’inégalée fête de Las Fallas. Véritable spectacle pyrotechnique de feux d'artifices, de tours enflammées de papiers mâchés et d’explosions de pétards faisant trembler les murs, elle illustre à merveille le goût pour la fête et la nature quelque peu tumultueuse des habitants de Valencia. Si toutefois vous n’étiez pas convaincu, assistez à un match de l’équipe de football de Valencia. Equipe d’élite du championnat espagnol, elle possède un club de supporters fidèles et une atmosphère dans ses tribunes pour le moins survoltée.

Non seulement Valencia est une ville constamment animée entre feux d'artifices et musique, mais c’est également une ville à la beauté renversante. Avec la mer Méditerranée d’un bleu azur, les plages dorées et les parcs et jardins d’un vert chatoyant, la ville de Valencia est un véritable microcosme de l’architecture espagnole. De la sombre crypte wisigothe de la prison de Saint Vicent le Martyr, à la Lonja de Seda (Halle de la soie) de style gothique en passant par le Mercado Central (marché central), chef d'oeuvre du modernisme et l’un des plus grands marchés couverts d'Europe, la richesse architecturale de la ville est sans égal.

En vous promenant dans la ville, vous découvrirez aussi une Valencia imprégnée de hauts lieux culturels avec plus de 40 musées exceptionnels, une collection éclectique de bars et de restaurants, des marchés, des théâtres et un remarquable centre historique. En vous dirigeant vers le nord des barrios (quartiers) de l’Ayuntamiento et de la Cathédrale, vous arriverez à El Carmen, partie la plus ancienne du quartier historique de Valencia et de loin la plus intéressante pour se balader. Avec ses rues étroites datant de plusieurs siècles, ses fortifications médiévales et toutes sortes de restaurants, cafés et bars, elle est l'un des centres de la vie nocturne de Valencia et un excellent lieu d’observation et de découverte.

Comment une ville peut-elle être surnommée "ville de la Renaissance" ? Dans le cas de Valencia, c’est en entretenant son patrimoine et en l’enrichissant de nouveautés. Le gouvernement de Valencia s’est donné pour objectif d’encourager l'industrie du tourisme de la ville et de développer l'intérêt international qu'elle suscite. Quelques nouveaux projets incluent une réhabilitation complète du quartier historique de Valencia, la nomination de Valencia comme hôte des frégates de la Copa de America en 2007 et la construction de l’ultramoderne Cité des Arts et des Sciences. Celle-ci, avec son éblouissant ensemble de constructions futuristes comprenant un centre de musique et d’arts multifonctionnel, l’aquarium le plus grand d’Europe, un musée de sciences interactif, un planétarium, un théâtre IMAX et bien plus, est désormais la deuxième attraction la plus visitée d’Espagne et, sans aucun doute, la première de ce genre en Europe.